Anatomie de la toux

ANATOMIE
DE LA TOUX

La toux est un phénomène normal de la vie humaine, et bien qu’elle soit désagréable, agaçante et embêtante, il s’agit d’un mécanisme de défense important de notre corps.1,2

Étape 1 – La préparation

Des protéines sensorielles spéciales appelées « récepteurs » se trouvent à la surface de certaines cellules qui tapissent la paroi des voies respiratoires supérieures2,3, notamment dans l’arrière-gorge, la trachée et les bronches supérieures, qui relient la trachée aux poumons. Lorsque ces récepteurs sont stimulés, ils envoient un signal au cerveau.

Étape 2 – Le centre de la toux

Lorsque le centre de la toux (la partie du cerveau qui surveille la région de la gorge et des voies respiratoires supérieures) reçoit un signal des récepteurs, il décide s’il est temps ou non de tousser. S’il reçoit un signal que la paroi des voies respiratoires est irritée, les muscles de la gorge et de la poitrine reçoivent un signal qui enclenche le mécanisme de la toux.

Étape 3 – La toux

Lorsque le cerveau envoie le signal, la toux commence! La toux est un processus divisé en trois étapes :

  • D’abord, vous inspirez.
  • Ensuite, l’orifice de la trachée (l’épiglotte) se referme dès que la poitrine se resserre, comprimant l’air dans les poumons.
  • Enfin, l’épiglotte s’ouvre pour laisser un important volume d’air jaillir de la bouche.

Pourquoi tout ce mucus?

En présence d’un rhume, la production de mucus dans les voies respiratoires augmente. La toux est la façon dont le corps expulse le mucus pour l’empêcher de s’accumuler dans les voies respiratoires et les poumons.

Comment puis-je supprimer l’envie de tousser?

Pour les cas de toux causée par une maladie non chronique, il existe des médicaments en vente libre qui peuvent aider à soulager la toux et la congestion bronchique (voir le tableau 1).2

Les antitussifs à action centrale peuvent agir directement sur le centre de la toux dans le cerveau en réduisant la sensibilité du centre de la toux pour l’empêcher de déclencher la toux.2 Le plus courant de ces produits est le dextrométhorphane (DM).

La guaifénésine fait partie d’une autre classe d’ingrédients qui favorisent l’expectoration en aidant à liquéfier le mucus pour faciliter le dégagement des voies respiratoires.2 L’action apaisante d’un médicament liquide contre la toux peut également apporter un soulagement; celui-ci recouvre la gorge pour aider à réduire l’irritation qui envoie des signaux au centre de la toux.4

Il est important de bien comprendre l’anatomie de la toux et la nature du réflexe de la toux pour savoir comment la soulager de manière optimale.

Tableau 1. Différentes approches au traitement de la toux aiguë et de la congestion bronchique
Catégorie d’ingrédients Mode d’action
Antitussifs à action centrale
(p. ex., dextrométhorphane)
Inhibe l’activité aux sites dans le cerveau
Expectorant (p. ex., guaifénésine) Liquéfie le mucus, facilitant son expectoration

Sources

  1. Dicpinigaitis PV, Colice GL, Goolsby MJ, Rogg GI, Spector SL, Winther B. Acute cough: a diagnostic and therapeutic challenge. Cough 2009;5:11.
  2. Nosalova, Mokry, Franova. Pharmacological modulation of cough reflex. Advances in Phytomedicine. Volume 2, pages 87-110. 2006.
  3. Irwin RS, Rosen MJ, Braman SS. Cough. A comprehensive review. Arch Intern Med 1977;137(9):1186-1191.
  4. Eccles R. Mechanisms of the placebo effect of sweet cough syrups. Respir Physiol Neurobiol 2006;152(3):340-348.